Mère Epuisée


Oui, il fallait l’écrire, l’épuisement maternel n’est pas un fantasme ou le sort de quelque maman particulièrement fragile. Combien sont-elles à vivre la douloureuse expérience du « trop » qui laisse la mère sans énergie ni goût de vivre, qui l’entraîne vers la violence ordinaire ? Parmi celles qui travaillent pour obtenir un salaire, exploiter leurs talents ou réparer un manque de reconnaissance ? Ou parmi celles qui, comme l’auteur de ce témoignage, renoncent à ces gains pour se consacrer à l’éducation et au soin de leurs enfants ?
Exprimer sans honte cette traversée dans l’enfer maternel, c’est lever un voile sur une réalité dont nous devons tous avoir conscience pour mettre en place de l’ humanité et de l’ entraide dans une société qui parfois oublie le bon sens de la vie heureuse.

« Mère épuisée, Stéphanie Allenou, Ed. Les liens qui libèrent, 180 p., 16€ »